Le Forum des Démocrates

Forum de la section Modem de Levallois-Perret
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Georgie, réponse du berger...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Olivier

avatar

Nombre de messages : 442
Date d'inscription : 27/09/2007

MessageSujet: Georgie, réponse du berger...   Jeu 28 Aoû - 0:44

TCHOURKINE CONTRE KHALILZAD

Vifs échanges entre Russes et Américains au Conseil de sécurité

NATIONS UNIES (Reuters)

Les Etats-Unis ont laissé entendre devant le Conseil de sécurité de l'Onu que la Russie souhaitait un "changement de régime" en Géorgie

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a dit à son homologue américaine Condoleezza Rice que le président géorgien Mikhaïl Saakachvili "d(evai)t partir", a déclaré l'ambassadeur des Etats-Unis à l'Onu, Zalmay Khalilzad.

Khalilzad a ensuite regardé l'ambassadeur russe Vitali Tchourkine droit dans les yeux en lui demandant: "Le but de la Fédération russe est-il de changer les dirigeants de Géorgie?"

Le diplomate russe n'a pas répondu directement à la question mais déclaré que certains dirigeants devenaient des "obstacles".

"Parfois, certains dirigeants doivent se demander de quelle utilité ils sont devenus pour leur peuple", a déclaré Tchourkine par la suite à des journalistes. "Un changement de régime est une pure invention américaine", a-t-il affirmé en ajoutant: "Nous sommes tous pour la démocratie en Géorgie."

A Moscou, Lavrov a souligné que le départ de Saakachvili n'était pas une condition posée par la Russie au règlement de la crise d'Ossétie du Sud. Il a toutefois ajouté que Moscou ne le considérait plus comme un partenaire.

"Un homme qui a donné l'ordre de commettre des crimes de guerre ayant abouti à la mort de milliers de civils pacifiques ne peut être considéré par la Russie comme un partenaire", a-t-il dit à la presse.

"Quand les troupes géorgiennes auront quitté l'Ossétie du Sud et qu'un accord sur le non-usage de la force sera signé, la paix sera rétablie, sans égard pour le sort futur de Saakachvili", a ajouté le chef de la diplomatie russe.

ACCUSATIONS

Commentant les événements devant des journalistes, Khalilzad a qualifié de "perturbante" la conversation entre Lavrov et Rice. Il a estimé que l'époque n'était plus au renversement de régimes européens par la force.

Le représentant américain a confirmé qu'il présenterait au nom des Etats-Unis un projet de résolution condamnant la Russie même si cette dernière dispose, en tant que membre permanent du Conseil de sécurité, d'un droit de veto.

Devant l'instance suprême de l'Onu, l'ambassadeur géorgien Irakli Alasania a jugé que les propos de Tchourkine ressemblaient à de la "propagande soviétique" et s'est dit certain que la Russie entendait répéter ce qu'elle a fait en Tchétchénie.

Moscou projette d'"effacer la souveraineté géorgienne et exterminer le peuple géorgien", a-t-il dit.

Zalmay Khalilzad a aussi employé des termes très durs à l'encontre de la Russie, l'accusant de semer la "terreur" en Géorgie. "Nous devons condamner l'assaut militaire russe sur l'Etat souverain de Géorgie (...), y compris le fait de viser des civils et la campagne de terreur contre la population géorgienne."

Khalilzad a aussi accusé Moscou d'entraver le retrait des forces géorgiennes d'Ossétie du Sud pour prolonger le conflit et empêcher la Géorgie de déposer les armes.

Tbilissi a annoncé dimanche son retrait d'Ossétie du Sud, ce que conteste la Russie, et s'est dit prêt à entamer des négociations afin de parvenir à une cessation des hostilités.

"A partir du moment où la Russie empêche les forces géorgiennes de se retirer, rejette un cessez-le-feu et continue de mener des attaques militaires contre des centres civils, ses déclarations selon lesquelles elle agit pour un but humanitaire ne sont clairement pas crédibles", a-t-il dit.

Tchourkine a vivement réagi à ces accusations: "Cette déclaration, ambassadeur, est totalement inacceptable, en particulier de la bouche du représentant permanent d'un pays dont nous connaissons les actions, y compris en ce qui concerne les populations civiles en Irak, en Afghanistan et en Serbie."

L'ambassadeur russe a également accusé les Etats-Unis de collusion militaire avec la Géorgie, ajoutant que Moscou savait très bien qu'il y avait un grand nombre de conseillers militaires américains dans l'ancienne république soviétique.

Il a ajouté qu'il espérait que Washington n'avait pas donné son "feu vert" à l'offensive militaire géorgienne contre l'Ossétie du Sud qui a déclenché les hostilités jeudi soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Georgie, réponse du berger...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum des Démocrates :: Politique Internationale :: Reste du monde-
Sauter vers: